Bibliographie de l'Ecole d'Aikido

Tous les ouvrages présentés ci-dessous sont en vente en librairies (Furet, Fnac, etc.) et sur Amazon

Propos sur l'éducation selon C.G. Jung - L'inconscient collectif chez l'enfant et l'enseignant : enjeux pour l'individu et la société

De Traversi Bruno, Wunenberger Jean-Jacques, Delaigue Chrystel, Serena Florent

collectif

Editions du Cénacle, 2019 (ISBN-13 : 978-2916537269)

L'éducation selon Jung

L'enfant ne naît pas tabula rasa : il vient au monde avec un « savoir » inconscient, qui l'inscrit dans le monde : c'est à partir de ce constat que fait C. G. Jung qu'il faut considérer la portée de sa psychologie analytique pour l'éducation. La question de la « transmission » qui taraude les philosophes de l'éducation comme les pédagogues depuis l'émergence de l'Education nouvelle au XIXe siècle est à réinterroger à l'aune de la théorie d'un inconscient non seulement collectif, mais aussi psychoïde ou « neutre » (mi-physique mi-psychique) que Jung théorise, en partie avec Wolfgang Pauli, l'un des pères de la physique quantique. Selon Jung, tout enseignant, éducateur, devrait faire un travail sur soi. L'individuation de Pauli en est un exemple : Quelle place donner à l'autorité ? Quelle figure du Maître ? Comment « monter sur l'estrade ? » s'interroge Pauli avec Jung : à quelles conditions psychologiques et intellectuelles suis-je en mesure d'enseigner ? Ils associent le "savoir scientifique" et la "connaissance de soi" (individuation) comme deux aspects indissociables du savoir que doit incarner le "maître" pour enseigner la "nouvelle science". Les choix que fait la société en matière d'éducation sont relatifs aux connaissances scientifiques. Or, la physique moderne et la psychologie de l'inconscient de Jung, dans la première partie du XXe siècle, constituent un profond bouleversement de la situation de l'homme dans le monde et redéfinissent la théorie de la connaissance, en redonnant une place aux Idées innées et, comme moyen de saisie du réel, à l'introspection et à l'imagination, à côté de la raison - facultés qu'il faudrait développer chez l'enfant.

Transe et gouvernement de soi et du monde selon Deguchi Onisaburô

De Chassat Joffrey

Editions du Cénacle, 2018 (ISBN-13 : 978-2916537245)

Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 4

Deguchi Onisaburō (1871-1948), auteur prolifique, calligraphe, peintre, sculpteur, poète, potier de renom, chef de file d'une importante communauté religieuse, est le seul, avec ŌTANI Kōzui, à apparaître dans la revue Rekishi tokuhon 『歴史読本』 (Livre de lecture de l'Histoire) de 1993, parmi les 200 personnages qui ont changé l'Histoire du Japon, comme figure religieuse emblématique de l'époque moderne. Au début du XXe siècle, Deguchi, maître de Ueshiba Morihei, fondateur de l'aikido, est célèbre dans tout le Japon pour ses techniques de transes, et son charisme de leader. Il théorise sa pratique en mettant en relation l'art de se gouverner soi-même et de gouverner le pays, voire le monde, avec les différentes formes de possession. Ueshiba Morihei reprendra les techniques de transes, chinkon kishin no hô, de Deguchi pour les mettre aux fondements de sa pratique, l'aikido. L'étude de Joffrey Chassat est une incursion dans le monde extraordinaire de Deguchi.

L'Arrière-monde ou l'Inconscient neutre - Physique quantique et psychologie des profondeurs selon W. Pauli et C.G. Jung

De Traversi Bruno, Mercier Alexandre

collectif

Editions du Cénacle, 2018 (ISBN-13 : 978-2916537238)

L'Arrière-monde et l'inconcient neutre

Existe-t-il un "arrière-monde" ? Peut-on y avoir accès ? De quelle nature est-il ? Les auteurs de cet essai, chercheurs en physique et en psychologie, tentent d'y répondre, en reprenant les travaux communs de Carl Gustav Jung et de Wolfgang Pauli, l'un des pères de la physique quantique. Ils découvrent un arrière monde "neutre", c'est-à-dire à la fois physique et psychique, et indifférent à la flèche du temps. La réalité de ce monde, ses lois, peut être approchée par la physique quantique, par la psychologie des profondeurs, mais aussi de manière corporelle à l'occasion de certains états modifiés de conscience lors desquelles cet arrière-monde "s'ouvre" pour apparaitre de manière très concrète, en modifiant l'environnement. Il devient alors possible d'y pénétrer, de l'éprouver par les sens.

Cette étude nous conduit aux abords de la réalité, du visible et de l'invisible, en faisant le lien entre physique, psychologie, et alchimie. Elle s'inscrit à la suite du célèbre colloque de Cordoue qui avait réuni des scientifiques du monde entier (physiciens, psychologues, philosophes, chercheurs en neurosciences, en sciences des religions) pour tenter de comprendre ce qui relie les visions mystiques et les découvertes scientifiques. L'étude présente s'appuie aussi sur plusieurs témoignages de visions et d'expériences de cet "arrière monde" chez certains "visionnaires" comme Ueshiba Morihei, le soufi Ibn'Arabi (et Henri Corbin), ou encore Paracelse, C.G Jung, mais aussi de personnes "oridinaires", en les décrivant et en les analysant précisément, pour en expliquer le processus (Imaginatio vera).

Textes réunis par Bruno Traversi et Alexandre Mercier pour une approche transdisciplinaire. Avec une préface d'Antonio Sparzani, physicien théoricien à l'Institut national de Physique Nucléaire italien.

L'expédition en Mongolie de Deguchi Onisaburô avec Ueshiba Morihei

De L'Hérisson Edouard

Editions du Cénacle, 2017 (ISBN-13 : 978-2916537214)

Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 3

Une étude complète sur le voyage initiatique de Ueshiba Morihei en compagnie de Deguchi Onisaburo en Mongolie.

Par son étude minutieuse et exhaustive, Edouard L'Hérisson met au jour toute la complexité de cette expédition de quatre mois où se sont mêlées intrigues politiques rocambolesques et péripéties militaires, mais qui trouvent en même temps son origine première dans la croyance du petit groupe dans le monde des kami (divinités ou esprits) et, tout particulièrement, dans leur pratique du Chinkon Kishin – méthode de transe et de transformation de soi que Ueshiba intégrera, par la suite, à sa pratique d'aikido.

Le pratiquant d'aikido découvrira donc dans cet ouvrage, non seulement l'un des moments clés de la vie de Ueshiba Morihei, mais aussi de nombreux concepts fondamentaux de son art, comme le chinkon kishin, le kototama ou encore le kamigakari. Un voyage extraordinaire en Mongolie et aux origines de l'aikido.

Kojiki - Mythes choisis (bilingue japonais-français)

Traduction du japonais par Joffrey Chassat

Editions du Cénacle, 2016 (ISBN-13 : 978-2916537153)

Kojiki - Mythes choisis

Huit épisodes mythologiques, en version bilingue, tirés de la première cosmogonie shintoïste que compose le Kojiki. Le Kojiki, datant de 712, est indispensable à connaître pour qui veut comprendre la culture japonaise.

De plus, cet ouvrage est particulièrement adapté pour ceux qui ont commencé l'étude du japonais. Cette version comprend des notes linguistiques et culturelles, la lecture de tous les kanji, et un lexique complet qui reprend l'ensemble du vocabulaire des mythes.

Ces épisodes intéresseront également les pratiquants d'aikidô puisqu'ils font écho à la pensée de Ueshiba Morihei. En effet, le fondateur de l'aikido, dans son livre Takemusu aiki, fait largement référence à la cosmogonie shintô à travers le Kojiki. Il ne citera d'ailleurs que celui-ci et jamais le Nihonshoki, autre cosmogonie shintô.