Etude japonaise - Ecole d'Aikido Traditionnel et de Yoga Seitai

Bibliographie de l'Ecole d'Aikido

Tous les ouvrages présentés ci-dessous sont en ventes en librairies (Furet, Fnac, etc.) et sur Amazon

Traversi Bruno et Mercier Alexandre (direction), L'Arrière-monde ou l'Inconscient neutre - Physique quantique et psychologie des profondeurs selon W. Pauli et C.G. Jung
Editions du Cénacle, 2018

Image Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 4

Existe-t-il un "arrière-monde" ? Peut-on y avoir accès ? De quelle nature est-il ? les auteurs de cet essai, chercheurs en physique et en psychologie, tentent d'y répondre, en reprenant les travaux communs de Carl Gustav Jung et de Wolfgang Pauli, l'un des pères de la physique quantique. Ils découvrent un arrière monde "neutre", c'est-à-dire à la fois physique et psychique, et indifférent à la flèche du temps. La réalité de ce monde, ses lois, peut être approchée par la physique quantique, par la psychologie des profondeurs, mais aussi de manière corporelle à l'occasion de certains états modifiés de conscience lors desquelles cet arrière-monde "s'ouvre" pour apparaitre de manière très concrète, en modifiant l'environnement. Il devient alors possible d'y pénétrer, de l'éprouver par les sens. Cette étude nous conduit aux abords de la réalité, du visible et de l'invisible, en faisant le lien entre physique, psychologie, et alchimie. Elle s'inscrit à la suite du célèbre colloque de Cordoue qui avait réuni des scientifiques du monde entier (physiciens, psychologues, philosophes, chercheurs en neurosciences, en sciences des religions) pour tenter de comprendre ce qui relie les visions mystiques et les découvertes scientifiques. L'étude présente s'appuie aussi sur plusieurs témoignages de visions et d'expériences de cet "arrière monde" chez certains "visionnaires" comme Ueshiba Morihei, le soufi Ibn'Arabi (et Henri Corbin), ou encore Paracelse, C.G Jung, mais aussi de personnes "oridinaires", en les décrivant et en les analysant précisément, pour en expliquer le processus (Imaginatio vera) . Textes réunis par Bruno Traversi et Alexandre Mercier pour une approche transdisciplinaire. Avec une préface d'Antonio Sparzani, physicien théoricien à l'Institut national de Physique Nucléaire italien.

haut de page


Chassat Joffrey, Transe et gouvernement de soi et du monde selon Deguchi Onisaburô
Editions du Cénacle, 2018

Image Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 4

Deguchi Onisaburō (1871-1948), auteur prolifique, calligraphe, peintre, sculpteur, poète, potier de renom, chef de file d'une importante communauté religieuse, est le seul, avec ŌTANI Kōzui, à apparaître dans la revue Rekishi tokuhon 『歴史読本』 (Livre de lecture de l'Histoire) de 1993, parmi les 200 personnages qui ont changé l'Histoire du Japon, comme figure religieuse emblématique de l'époque moderne. Au début du XXe siècle, Deguchi, maître de Ueshiba Morihei, fondateur de l'aikido, est célèbre dans tout le Japon pour ses techniques de transes, et son charisme de leader. Il théorise sa pratique en mettant en relation l'art de se gouverner soi-même et de gouverner le pays, voire le monde, avec les différentes formes de possession. Ueshiba Morihei reprendra les techniques de transes, chinkon kishin no hô, de Deguchi pour les mettre aux fondements de sa pratique, l'aikido. L'étude de Joffrey Chassat est une incursion dans le monde extraordinaire de Deguchi.

haut de page


L'Hérisson Edouard, L'expédition en Mongolie de Deguchi Onisaburô avec Ueshiba Morihei
Editions du Cénacle, 2017

Image Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 3

Une étude complète sur le voyage initiatique de Ueshiba Morihei en compagnie de Deguchi Onisaburo en Mongolie.

Par son étude minutieuse et exhaustive, Edouard L’Hérisson met au jour toute la complexité de cette expédition de quatre mois où se sont mêlées intrigues politiques rocambolesques et péripéties militaires, mais qui trouvent en même temps son origine première dans la croyance du petit groupe dans le monde des kami (divinités ou esprits) et, tout particulièrement, dans leur pratique du Chinkon Kishin – méthode de transe et de transformation de soi que Ueshiba intégrera, par la suite, à sa pratique d’aikido.

Le pratiquant d’aikido découvrira donc dans cet ouvrage, non seulement l’un des moments clés de la vie de Ueshiba Morihei, mais aussi de nombreux concepts fondamentaux de son art, comme le chinkon kishin, le kototama ou encore le kamigakari. Un voyage extraordinaire en Mongolie et aux origines de l’aikido.

haut de page


Traversi Bruno (direction), Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. II - L'éducation et l'art du sabre selon Ueshiba Morihei
Editions du Cénacle, 2016

Image Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 2

Ces carnets ont pour objectif d’étudier la pensée de Ueshiba Morihei. Notre projet n’est pas d’interroger la pratique moderne de l’aikidō mais de faire un retour vers ses origines en explorant systématiquement les explications de son fondateur. Nous souhaitons ainsi répondre à un manque : aucune étude systématique n’a jusqu'à ce jour été entreprise sur la pensée de Maître Ueshiba, les ouvrages habituellement publiés ayant tendance à disserter sur l’aikidō en faisant l’économie d’une analyse détaillée des propos de son fondateur. Ce carnet d’étude est le fruit d’un travail collectif. Il est l’aboutissement des réflexions qui sont développées lors des conférences et des séminaires sur les écrits de Maître Ueshiba.

Ce deuxième carnet reprend les conférences données à L'université de Lille 3 lors de la journée d'étude consacrée à la pensée de Ueshiba Morihei autour du thème de l'éducation.

haut de page


Traversi Bruno, Le corps insconcient et l'Âme du monde selon C.G. Jung et W. Pauli
L'Harmattan, 2016

Image Corp inconscient

En deçà de notre corps "ordinaire" (sensitif et réactif, "corps animal"), il existe une autre dimension du corps, qui nous relie à ce que C.G. Jung et W. Pauli appellent l' "inconscient collectif" et qu'ils identifient à l'Âme du monde des platoniciens. C'est ce "corps originel" que l'auteur nous décrit, en comparant les pratiques corporelles occidentales et orientales.

Au confluent de l'Occident et de l'Orient (du Japon), Bruno Traversi fonde son étude sur la collaboration, 25 ans durant, de Carl Gustav Jung avec Wolfgang Pauli, l'un des "pères" de la physique quantique, autour du rapport de l'esprit et de la matière. De la même manière qu'il existe un arrière-monde (étranger à la flèche du temps et à la causalité) au sein de la matière, un arrière-monde au sein de l'esprit, il existe un arrière-monde au sein du corps - un corps "originel". L'auteur décrit précisément, à partir d'observations faites en séances pendant 10 ans, la nature et la spontanéité de ce corps originel qui porte les marques de l'éternité.

Lire la présentation au format pdf

haut de page


Kojiki - Mythes choisis (bilingue japonais-français)
Traduction du japonais par Joffrey Chassat
Editions du Cénacle, 2016

Image Kojiki

Huit épisodes mythologiques, en version bilingue, tirés de la première cosmogonie shintoïste que compose le Kojiki. Le Kojiki, datant de 712, est indispensable à connaître pour qui veut comprendre la culture japonaise.

De plus, cet ouvrage est particulièrement adapté pour ceux qui ont commencé l'étude du japonais. Cette version comprend des notes linguistiques et culturelles, la lecture de tous les kanji, et un lexique complet qui reprend l'ensemble du vocabulaire des mythes.

Ces épisodes intéresseront également les pratiquants d'aikidô puisqu'ils font écho à la pensée de Ueshiba Morihei. En effet, le fondateur de l'aikido, dans son livre Takemusu aiki, fait largement référence à la cosmogonie shintô à travers le Kojiki. Il ne citera d'ailleurs que celui-ci et jamais le Nihonshoki, autre cosmogonie shintô.

Lire la présentation au format pdf

haut de page


Ueshiba Morihei et Takahashi Hideo, Takemusu Aiki, Volume III
Traduit du japonais par Seiichi Kurihara et Bruno Traversi, notes de Pierre Régnier
Editions du Cénacle, 2011

Image Takemusu Aiki Vol. III

Le troisième volume de Takemusu Aiki rassemble sept conférences données par Ueshiba :

1. La voie du parachèvement de Soi
2. A propos de la prière
3. Le commencement du bu
4. Aux sources de Takemusu Aiki
5. Ma méthode de pratique de l'aiki
6. Méthode pour s'exercer à l'aiki
7. Le vrai bu

Ce troisième volume contient plusieurs explications détaillées sur les méthodes personnelles d'entraînement de maître Ueshiba, sa méthode de sabre, ainsi que de longs développements sur sa pratique du kototama.

haut de page


Traversi Bruno (direction), Les Carnets de Takemusu Aiki : le corps et le sabre
Editions du Cénacle, 2010

Image Les Carnets de Takemusu Aiki Vol. 1

Les Carnets de Takemusu Aiki sont des recueils d'articles d'étude fondamentale autour de la pensée de Maître Ueshiba Morihei issus de la recherche universitaire.

Volume 1 : Le corps et le sabre selon Morihei Ueshiba

Ce premier volume présente notamment un texte inédit du fondateur intitulé "Ma méhode de sabre Shôchikubai". Dans ce texte, Me Ueshiba présente l'expérience grâce à laquelle il a fondé sa méthode de sabre. Mais ce texte est en réalité bien plus qu'un exposé technique. Il permet en effet de comprendre l'origine de l'aikidô, sa finalité et son principe d'action. Le récit de Maître Ueshiba est donné dans son entièreté en japonais, traduit en français et assorti d'un commentaire et d'un lexique de termes japonais.

Sommaire :

Le corps comme chair du mythe - Le statut du corps chez Ueshiba Morihei (B. Traversi)

Ma méthode de Sabre de Shôchikubai (M.Ueshiba)

A propos d'une approche cartésienne de l'aikidô (B. Traversi)

Symbolique du corps et corps symbolique dans les contemplations Shingon (P. Régnier)

Exposition « Une voix pour la paix » - Réflexion autour de deux tableaux (R. Delanssays)

haut de page


Ueshiba Morihei et Takahashi Hideo, Takemusu Aiki, Volume II
Traduit du japonais par Seiichi Kurihara et Bruno Traversi, notes de Pierre Régnier
Editions du Cénacle, 2008

Image Takemusu Aiki Vol. II

Le second volume de Takemusu Aiki est un ensemble de quatre conférences données par Ueshiba :

1. L'aikidô est la voie de la lignée unique des dix mille mondes de l'univers.

2. L'aikidô est la vérité reçue du Ciel et la conduite de Takemusu Aiki.

3. L'aikidô est la grande voie de la concorde et le service sur la voie de l'ordonnance de l'univers.

4. L'aikidô est l'agissement merveilleux du kototama, la grande voie de purification de l'univers.

Dans ces conférences le fondateur de l'aikidô nous explique son art, les principes d'actions qui le fondent et la finalité qui l'anime. Il rappelle ainsi à chaque progressant qu'il n'est pas envisageable, au risque sinon de détourner le chemin, de séparer le but spirituel de l'aikidô de sa pratique. Cette série de conférences est particulièrement marquée par deux thématiques : la première est une vive critique de la transformation du budô en sport qu'il qualifie de « combat de bagatelle », et la seconde est une explication du rapport entre la mise en œuvre technique de la gestuelle et la dimension sacrée de la parole, explication qui invite le pratiquant à considérer l'entraînement de l'aikidô non seulement dans sa gestuelle martiale mais aussi dans son parler quotidien.

haut de page


Goi Masahisa, Celui qui unit le Ciel et la Terre (autobiographie)
Traduit de l'anglais par Clémence Bubendorff
Editions du Cénacle, 2008

Image Celui qui unit le Ciel et la Terre

Qui est Goi Masahisa ? Ueshiba Morihei disait de lui : « Hormis Maître Goi, il n'y a personne qui connaisse mon cœur. », assertion difficile à entendre pour chacun des aikidoka qui côtoyèrent le fondateur de l'aikidô. Etant donné les louanges que fait Maître Ueshiba Morihei à son endroit, étant donné la place importante de ses écrits en ouverture et en conclusion de Takemusu Aiki, il nous a semblé important, sinon nécessaire, de proposer au public français la traduction de son autobiographie. Celle-ci passionnera les curieux comme les érudits de la culture japonaise car elle nous plonge dans le Japon de l'après-guerre depuis un point de vue intimiste, enchantera les chercheurs en spiritualité, et ne manquera pas d'intéresser les pratiquants d'aikidô qui découvriront dans le principe de la « pensée-vide » l'un des fondements de leur discipline.
Un voyage à la fois culturel et mystique au pays des kami et des bouddhas.


haut de page


Ueshiba Morihei et Takahashi Hideo, Takemusu Aiki, Volume I
Traduit du japonais par Seiichi Kurihara et Bruno Traversi, notes de Pierre Régnier
Editions du Cénacle, 2006

Image Takemusu Aiki Vol. I

Edité au Japon en 1986, Takemusu Aiki, qui regroupe dix-neufs textes de Ueshiba, n'avait jamais été traduit en aucune langue jusqu'à aujourd'hui, demeurant au Japon même, chose intime. Un manquement certain à la mémoire du fondateur de l'aikidô d'autant que l'importance de l'ouvrage était signalée lors de la préface de l'édition japonaise par son fils Kisshomaru, dôshu à l'époque : « Parmi l'abondance des livres sur l'aikidô, Takemusu Aiki est l'oeuvre qu'il faut toujours garder sur soi car il exprime sans détour l'esprit du vénérable Morihei et attire notre attention avec force sur sa signification essentielle. »

La faute est aujourd'hui réparée : le premier volume de la traduction française de Takemusu Aiki paraît aux éditions du Cénacle le 20 mars 2006. L'édition française comporte cinq volumes. Chaque volume est introduit et annoté de manière à en faciliter la lecture. Le premier volume est introduit par un mot de recommandation de Ueshiba Kisshomaru et préfacé par Goi Masahisa, ami du fondateur de l'aikidô et dirigeant du mouvement spirituel Byakkô. Dans ce premier volume Maître Ueshiba répond à cette question que tous les pratiquants se posent après quelques années de pratique : qu'est-ce que l'aikidô ?

Takemusu Aiki ne manquera pas d'intéresser et d'intriguer les aikidôka et les budōka, mais aussi tous ceux que la spiritualité japonaise passionne. Dans cet ouvrage, Ueshiba présente ses expériences martiales et spirituelles qui furent à l'origine de la création de son art, mentionne ses capacités extraordinaires de clairvoyance, relate la genèse de sa méthode de sabre et de bâton dans un langage syncrétique où se mêlent le shintô, le bouddhisme et le christianisme, où émergent les mythes les plus anciens de la civilisation nipponne, tout en relatant ses combats les plus fameux.

haut de page


Renseignements et inscriptions
Bruno Traversi
Téléphone : 06 62 34 40 64
e-mail :
ou

Webmaster : Joffrey Chassat


Logo Facebook