Selon M. Ueshiba et C.G. Jung

 

Atelier sur les EMC (Etats Modifiés de Conscience). Approche historique, psychologique et pratique des techniques de modification de conscience (EMC) que Ueshiba pratiquait quotidiennement, à la lumière des études de C.G. Jung.

Pendant ces ateliers, nous étudierons en détails la technique de mise en transe que Ueshiba avait apprise de Deguchi, nommée Chinkon Kishin no hô (qui possèdent plusieurs formes). Nous verrons comment il s’en servait pour créer des EMC (Etat modifié de conscience), accompagnés d’extériorisations (visions), puis des techniques.

Il nous faudra pour cela bien distinguer 3 formes de kamigakari (transe de possession), qui avait pour Ueshiba et Deguchi des fonctions différentes. Nous nous baserons sur leurs écrits que nous vous donnerons en extrait.

L’atelier nous plonge dans la pensée “magique” de Ueshiba, au début du XXe siècle, au Japon.

D’une manière générale, ces études et ces connaissances, sur la nature et le fonctionnement de l’esprit, sur lesquelles Ueshiba et Deguchi fondaient leurs pratiques quotidiennes, ont disparu de l’aikidō moderne et ne sont plus enseignées. Notre ambition est de les faire revivre, grâce notamment aux connaissances modernes en psychologie de l’inconscient (il faut savoir que Ueshiba et Deguchi étaient en relation avec des universitaires, chercheurs en psychologie, qui réfléchissaient à ces questions), et en partageant avec vous les études universitaires aussi bien françaises que japonaises sur la pensée de Ueshiba en lien avec les mouvements spirituels de son époque.