Atelier de recherche en psychologie sur les rituels, techniques et effets des possessions, selon Ueshiba Morihei

 

Pour expliquer sa conception du corps et donc les principes de l’aikido et de la danse Kagura Mai, Ueshiba fait sans cesse référence à la mythologie shinto. Nous analyserons quelques uns des mythes du Kojiki (première cosmogonie japonaise) auxquels se réfère Ueshiba, en montrant comment ils s’incarnent dans le geste.